Comment trouver une baby sitter en Suisse romande ?

Baby-Sitting en Suisse romande

Soirée en amoureux improvisée, apéro after work, gros dossier à boucler, soirée entre copines ou potes ? Vite, une baby sitter ! On a passé en revue les offres de garde d'enfant en Suisse romande, last minute ou pour une durée plus longue. Verdict ? Vous allez pouvoir sortir en paix ce soir, vos enfants seront entre de bonnes mains.

Yoopies.ch | le plus complet

Yoopies.ch : 40'000 baby sitters sont inscrits, en Suisse, sur ce site européen spécialisé dans la garde d'enfants. Que ce soit à Lausanne (210 profils), Genève (1370 profils), Neuchâtel (170 profils), Fribourg (145 profils) mais aussi dans des région plus périphériques (une trentaine de profils à Delémont, une quarantaine à Bulle, etc.), on trouve forcément le profil qui nous convient, d'autant que les critères de recherche – plus de 50 ! - sont très complets.

Comment ça marche ?

La recherche est géolocalisée. Après introduction de sa ville, les profils les plus proches sont proposés. Chaque baby sitter se présente en quelques mots avec photo. Sur le profil figure son âge, son expérience, sa nationalité, les langues parlées, s'il dispose d'un permis de conduire, d'un BLS premiers secours, s'il est fumeur, s'il a lui-même des enfants ainsi que toutes les tâches que le-la baby sitter s'engage à réaliser, de l'aide aux devoirs à la cuisine, en passant par le repassage, le ménage ou le soin aux animaux de compagnie. Les disponibilités sont accessibles en ligne et la personne peut être contactée directement via le site.

Combien ça coûte ?

L'inscription (en tant que demandeur d'aide ou de prestataire de service) est gratuite (un abonnement Premium propose, par exemple, de faire figurer son annonce en tête des résultats). Chaque baby sitter propose son tarif horaire, qui varie en moyenne entre 16.- et 20.-. Le paiement s'organise entre les deux parties, sans intervention du site (pas de paiement en ligne).

On aime :

  • Les profils vérifiés manuellement et personnellement, par téléphone, par les collaborateurs de Yoopies (pièces d'identité, diplômes, coordonnées) – attention, tous ne le sont pas !

  • Les recommandations des autres parents (ponctualité, sérieux, sens du contact, dynamisme) même si la majorité des postulants n'en affiche pas. Bonne précaution : s'interdire les profils sans notation.

  • La possibilité de trouver une autre famille pour une garde partagée.

  • Les services annexes tels que soutien scolaire, aide aux seniors, garde d'animaux.

Mais aussi | Babysitting24.ch

Babysitting24.ch : beaucoup de profils dans chaque région (y compris en-dehors des grandes villes) ; par exemple plus de 1000 dans la région lausannoise, 200 à Neuchâtel ou près de 90 à Bulle. Le plus : les tarifs (définis par le prestataire) très bas, on a même relevé une offre au tarif horaire de... 5.-

Le saviez-vous ?

La Suisse est le pays le plus cher d'Europe pour la garde d'enfant. Alors que le tarif moyen européen s'élève à 9.73 CHF / heure, il atteint en Suisse 16.63 CHF. En queue du peloton, le Portugal (6.08€)
Trouver une baby-sitter en Suisse romande

YouAreWelcome.ch | échange de garde entre parents

Unique en Suisse, YouAreWelcome.ch a la bonne idée de "troquer" les heures de garde d'enfants. En clair ? Vous gardez un enfant une heure et vous bénéficiez, en retour, d'une heure de garde offerte pour votre-vos enfant-s.

Pour le moment, le service se développe doucement (principalement dans la région lausannoise) et il manque des réseaux de parents dans certaines régions périphériques... À vous de motiver voisins, collègues, amis et famille. Top : en parrainant en nouveau membre, on gagne de l'argent ou des points-garde (10.- ou 1 point-garde par parrainage, abonnement annuel offert dès 5 parrainages).

Comment ça marche ?

Dès inscription (payante), 10 points garde sont offerts pour immédiatement profiter des services. Soit vous répondez aux annonces pour garder des enfants, soit vous vous vous proposez pour les accueillir et cumuler d'autres points-garde. Il est possible de cumuler les gardes, jusqu'à 5 enfants maximum.

Combien ça coûte ?

120.- par année, soit 10.- par mois. Puis, tout est gratuit sur la base du troc. 1 heure de garde équivaut à 1 point-garde, ensuite échangeable avec des parents de la région.

On aime :

  • Les relations hors de toute considération commerciale, ça facilite les échanges.

  • La rencontre entre parents des environs qui partagent les mêmes préoccupations.

  • La possibilité pour les enfants de rencontrer des camarades de leur âge dans le quartier ou les environs.

  • L'extension du troc à des articles pour bébés (poussettes, berceaux, etc.) en échange de points-garde. Utile par exemple pour les parents qui ne peuvent pas garder d'autres enfants mais souhaitent tout de même bénéficier du service.
Baby sitter en Suisse romande

Portail babysitting de la Croix-Rouge suisse | le plus sûr

Le portail de Babysitting de la Croix-Rouge suisse (http://babysitter.redcross.ch) met en contact parents et babysitters. Tous sont formés et certifiés par la Croix Rouge. En clair ? Ils ont suivi dix heures de formation qui enseignent les bases, donner le biberon, langer, repérer les dangers, réagir correctement en cas de difficulté. Le service est présent dans tous les cantons romands.

Contrairement à la plupart des autres services en ligne, celui de la Croix Rouge accepte les mineurs, en relation étroite avec les parents qui sont informés lors de chaque proposition de mission.

Comment ça marche ?

Les annonces sont consultables gratuitement. Lorsque le-la babysitter est trouvé, la mise en relation par la Croix Rouge est payante. Ensuite, c'est directement avec le-la babysitter que le coût du service est réglé.

Combien ça coûte ?

La Croix-Rouge facture 30.- pour la mise en contact avec le babysitter. Ensuite, chaque prestataire est libre de fixer son tarif horaire, qui varie notamment en fonction des régions, de l'âge et l'expérience du babysitter, du nombre et de l'âge des enfants à garder, etc. La CRS recommande une fourchette oscillant entre 6.- et 15.-, majorés de 2.- par enfants supplémentaire. Pour une nuit sur place, la CRS recommande un forfait de 25.- minimum.

On aime :

  • La confiance, bien sûr, que procure ce service certifié Croix Rouge, qui atteste de la formation de chaque personne figurant sur son portail. C'est le seul service en Suisse à proposer de telles garanties.

  • Chaque profil est consciencieusement contrôlé par la Croix Rouge. L'identité des babysitters mais également celle des parents.

Quelles assurances babysitting ?

Assurance responsabilité civile, accidents, sociales ? Comment être en règle, comment se prémunir contre les éventuels accidents, comment protéger ses enfants et la personne qu'on emploie ?

Assurance responsabilité civile

Elle est du ressort du babysitter (ou des ses parents si celui-ci est mineur)

Assurance accidents

Depuis le 1er janvier 2015, les personnes faisant appel à des services de baby sitting ne sont plus tenues de conclure une assurance accidents. La responsabilité découle donc du babysitter.

Assurances sociales

Depuis le 1er janvier 2015, elles ne sont plus obligatoires pour les « petits boulots », mais uniquement lorsqu'il s'agit d'un travail rémunéré régulier, soit plus de 750.- par an dans la même famille, si le babysitter est âgé de 18 ans ou plus.