Le café suspendu débarque dans les bistrots romands

Café suspendu en Suisse romande

Le concept solidaire des "Suspendus" débarque en Suisse romande. Dans ces cafés et restaurants, on laisse un "suspendu" (boisson, plat) dont profitera quelqu'un d'autre, plus démuni. Ou comment remettre un peu d'humanité dans le #fooding.

Des bars napolitains...

C'est d'abord une tradition napolitaine née dans l'entre-deux-guerres, le « caffè sospeso ». On commande un café mais on en paie deux, le deuxième étant offert à celui qui n'en a pas les moyens. Une institution qui dispose même, à Naples, de sa journée officielle, la « Giornata del Caffè Sospeso ».

Dans l'élan du mouvement des Indignés, le concept du « suspendu » émigre et essaime dans toutes les grandes villes européennes au tournant de l'an 2000.

... aux restaurants romands

À Lausanne, l'association "Le Suspendu" regroupe une poignée d'établissements qui appliquent le concept. Slice Pizza, La Grenette, ium à Lausanne et Cabana Crêpes à Morges. Ici, on peut choisir quel type de « suspendu » on souhaite offrir, le signifier au personnel qui l'affichera et l'offrira à qui en fera la demande.

Le concept solidaire des cafés suspendus

Même principe à Genève au Chausse-coqs, au Gobelet d'argent au Crossroads Pub ou à la Ritournelle. Et à Neuchâtel, à la Sandwicherie À L'Emportée.

Dans la Tribune de Genève, la gérante du Crossroads Pub témoigne de la nécessité de sa démarche : « À Genève, la situation économique est désastreuse pour beaucoup. Même ceux qui travaillent n’arrivent pas à joindre les deux bouts. Une fois, deux dames ont pris un panini en expliquant que leur compte était vide le 15 du mois. »

Le café suspendu débarque dans les bistrots romands

Une grande ardoise posée sur le trottoir, devant l'établissement, interpelle forcément les passants avec son décompte quotidien de cafés, boissons et paninis "offerts". « On a beaucoup de demandes au sujet de l’ardoise. Une fois, un monsieur s’est arrêté et a donné 60 francs » poursuit Evalynda Magna.

Encore balbutiant en Suisse romande, le café suspendu marche fort en France et en Belgique. Qui déclinent le concept à la « baguette suspendue » et même... à la « frite solidaire ».